Les Grandes Traversées, 2001-09, Bordeaux

Les Grandes Traversées se sont achevées il y a dix ans. Vive les Grandes Traversées !

Cette parenthèse folle et enchantée, ce rendez-vous unique, décloisonné, en perpétuelle évolution, ne pourrait exister de la même manière aujourd’hui. Bordeaux ne pourrait recevoir ces personnalités mondialement connues et reconnues, sans un budget considérable, dans des conditions aussi libres et hors normes. Pas de regrets donc, ce festival a vécu sa vie magnifique, libre, ébouriffée, foisonnante à l’époque idoine, de 2001 à 2013. 

L’Allemande Sasha Waltz remontant sur scène à l’opéra de Bordeaux après dix années sans danser, l’argentine Constanza Macras dévoilant son intimité sur le plateau du TNBA face à un Alain Juppé estomaqué, Erna Omarsdottir, la chorégraphe de Björk au cœur de la Base sous-marine, Nasser Martin-Gousset faisant résonner Martha Reeves dans la nef du CAPC, Sidi Larbi Cherkaoui rencontrant Akram Khan, Angelin Preljocaj, Gisèle Vienne, Jared Gradinger, tous ont posé leur pierre à l’édifice des Grandes Traversées.

Imaginées et portées par un couple emblématique, Eric Bernard et Virginie Bastide, les GT ont accueillis ces artistes comme autant de membres de leur famille, leur offrant la possibilité de réaliser leurs rêves les plus fous, d’enrichir une aventure totalement déraisonnable. Les GT furent durant une dizaine d’années « La Rencontre du meilleur et de l’impossible », « l’avant-garde de l’avant-garde » comme le déclamait à l’envi Eric avec humour mais justesse. Virginie était l’autre pilier de ce festival. Passionnée, d’une patience infinie et d’une rigueur inébranlable, elle est décédée bien trop jeune il y a quelques années.

Les spectateurs ayant emprunté la route des Grandes Traversées, qu’ils les aient suivies assidûment ou  fait quelques escales en gardent un souvenir aussi vif, ému que réjouissant. Joyeusement foutraques ou écrites avec la plus grande précision, ces cartes blanches ou créations à dimension éditoriale ont bousculé les frontières des arts et des pays.

Céline Musseau

  • 2001 : Noëlle Renaude
  • 2002 : Christophe Huysman
  • 2003 : Sasha Waltz
  • 2004 : Angelin Preljocaj
  • 2005 : Sidi Larbi Cherkaoui ainsi que pour la première fois à Bordeaux, la présentation des œuvres notamment de Meg Stuart et Akram Khan
  • 2006 : Constanza Macras
  • 2007 : Erna Omarsdottir
  • 2008, 2009 : Jared Gradinger